Progress so far ... Sanitation Service Delivery Program (PSI with PATH and WSUP, funded by USAID) - Ghana, Ivory Coast and Benin

29.5k views

  • USAIDssd
  • USAIDssd's Avatar
  • SSD is a sanitation program funded by USAID, which aims to create sustainable sanitation market for the urban poor in Benin and Côte d'Ivoire. This market will elicit a demand for sanitation services and a reliable supply of high-quality sanitation products and services.
  • Posts: 43
  • Karma: 1
  • Likes received: 9

Re: Sanitation Service Delivery - Bénin: Les micro-entrepreneurs rassurent de la fourniture des produits WC MIMIN aux ménages

Financé par l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) depuis 2014, le programme de prestation de services d’assainissement en milieu urbain, Sanitation Service Delivery (SSD), forme et encourage les acteurs du secteur privé (maçons et claustratiers etc.) à fournir des prestations commerciales de produits et services d'assainissement abordables et de qualité aux ménages à faibles revenus résidant dans les zones urbaines et périurbaines. Mis en œuvre par le Population Services International
(PSI), le projet a formé et opérationnalisé trente-quatre 34 micro-entrepreneurs et 130 maçons pour la réalisation d’installations
d’assainissement dans 20 communes au Bénin sous le label « WC Mimin ». Il s’agit notamment des latrines à double fosse à usage alternatif, latrine améliorée à fosse unique et des pots de défécation. 
Préoccupé par la continuité effective de la fourniture des produits WC MIMIN à la clôture du projet envisagée pour fin Septembre 2021, une délégation de l’USAID a rencontré le jeudi 25 Février 2021 les deux (02) micro entrepreneurs installés dans le département du Zou en faveur d’une visite de suivi des activités. A travers des échanges directs, ces artisans partenaires ont partagé avec ladite délégation, leur propre approche de démarchage des ménages ainsi que leur perspective. 
En effet, les micro entrepreneurs mettent à contribution des agents de santé communautaires déjà rémunérés par certaines formations sanitaires et des conducteurs de taxi motos pour le démarchage des ménages. Ils proposent aux ménages visités/ clients les produits WC MIMIN moyennant une commission de 1000 à 3.000cfa selon le produit cédé. Ces revenus supplémentaires constituent une réelle motivation pour ces acteurs qui ne cessent de sensibiliser les potentiels consommateurs chaque fois qu’il est
nécessaire. Grâce à leurs actions sur le terrain, les micro entrepreneurs parviennent à installer quatre à cinq pots de défécation par jour. Ce qui contribue fortement au développement de leur business.

S’agissant de leur vision, les micro entrepreneurs s’engagent à multiplier les points de vente avancé au sein des endroits stratégiques de la localité cible. Le but de ces points de vente est de rapprocher plus les produits des consommateurs(ii), une des propositions de valeurs offertes par le modèle d’affaire WC MIMIN.
A leur tour la délégation a salué les formidables initiatives en cours de mise en œuvre par les micro entrepreneurs afin de
garantir la fourniture des produits WC MIMIN aux ménages à la clôture du projet. Cela augure ainsi de la pérennisation des prestations de ces derniers pour le bonheur des populations défavorisées.
Learning and Communication Manager SSD|PSI Côte d’Ivoire
Attachments:
You need to login to reply
  • USAIDssd
  • USAIDssd's Avatar
  • SSD is a sanitation program funded by USAID, which aims to create sustainable sanitation market for the urban poor in Benin and Côte d'Ivoire. This market will elicit a demand for sanitation services and a reliable supply of high-quality sanitation products and services.
  • Posts: 43
  • Karma: 1
  • Likes received: 9

Re: Sanitation Service Delivery: Histoire à succès

                                                    
                                                           « De l’informatique aux ouvrages SaniPlus »

Que de chemin parcouru pour le fondateur de la Très Petite Entreprise (TPE)« ETSSCHADAÏ » KOUAME Djeah Eudes.
En effet, il ne s’était pas imaginé devenir entrepreneur et surtout travailler en partenariat avec l’ONG américaine PSI/CI au travers du
projet SSD.
Ce jeune informaticien de formation, originaire de la ville de Yamoussoukro était sans emploi durant une bonne période. Désemparé et en quête de revenus constant pour subvenir à ses besoins, Djeah va solliciter l’aide d’un proche afin d’obtenir du travail. Celui-ci va conseiller Djeah et l’initier à l’apprentissage d’installation d’ouvrages « SaniPlus ».
Après un an de travail acharné, il obtient la proposition de s’installer à Gagnoa pour la conception de toilettes. Cette décision lui
permettra de gagner une prime de trois mille (3000) francs sur chaque toilette installée.
Par la suite, ASSILIBA Kouamé, technicien supérieur va renforcer ses compétences dans ce domaine pour lui donner les moyens techniques d’être à son propre compte.
Fort de cette formation, Djeah va répondre aux exigences administratives et ouvrir son entreprise. Les débuts ont été difficile et les
résultats pas fameux. A la base, le manque de matériels (moules d’un de ses confrères) pour confectionner des préfabriqués et l’enclavement des sites devront trouver rapidement une solution. Qui plus est, la méconnaissance des ouvrages «SaniPlus » en zone péri-urbaine et rurale va contribuer à la réticence des populations vis-à-vis de ce produit. Pour relever ces défis et se positionner sur le marché, Djeah va cibler certains villages et se faire aider par des bénévoles locaux en vue d’accentuer la sensibilisation des ménages sur les bienfaits de ces produits. Cette stratégie s’avère payante dans la mesure ou lesmois suivants, plusieurs ouvrages ont été installés pour un revenu mensuel équivalant à deux cents cinquante (250) milles francs CFA. Aujourd’hui, Djeah dirige
une équipe de douze (12) personnes et prévoit installer un point de vente de ces ouvrages à Galébré, un village situé à 39 Km de Gagnoa car selon lui : « Les villageois apprécient le bienfait des toilettes SaniPlus, car elles améliorent leur qualité de vie. »
Ainsi, afin de mieux vendre et être proche de la population en zones rurales, Djeah décida de faire de Galébré son point de vente
des toilettes Saniplus ».
Learning and Communication Manager SSD|PSI Côte d’Ivoire
Attachments:
You need to login to reply
  • USAIDssd
  • USAIDssd's Avatar
  • SSD is a sanitation program funded by USAID, which aims to create sustainable sanitation market for the urban poor in Benin and Côte d'Ivoire. This market will elicit a demand for sanitation services and a reliable supply of high-quality sanitation products and services.
  • Posts: 43
  • Karma: 1
  • Likes received: 9

Re: From USAID RFA - USAID/West Africa's Sanitation Service Delivery (SSD) Program / SSD -BENIN

Le projet SSD forme des femmes leaders de la commune d’Allada sur les généralités et les comportements favorables en prévention de la COVID- 19  
Plus de 50 femmes leaders communautaires de profil élues locales et dirigeantes d’associations féminines ont vu leurs capacités renforcer sur les bonnes pratiques afin de rompre la chaine de contamination de la COVID 19 au niveau communautaire. C’était à l’occasion d’un atelier organisé par le projet de prestation des services d’assainissement SSD le jeudi 18 mars 2021 à la salle de conférence du centre de promotion sociale d’Allada. Financé par l’USAID, le projet, en dehors de ses objectifs initiaux accompagne, depuis le mois d’octobre 2020, la mise œuvre du plan de riposte à la COVID -19 initiées par le gouvernement à travers le pilier communication des risques et engagement communautaire Placée sous les auspices du ministère de la santé à travers la coordination de la composante hygiène et assainissement du département de l’Atlantique, la rencontre a connu la participation d’autres acteurs à savoir : le technicien d’hygiène officiant au niveau de la zone sanitaire, le responsable eau hygiène et assainissement basé à la marie et la direction départementale de la famille du département concerné. Le but visé était d’amener des femmes leaders à être de véritables relais de sensibilisation au sein de leur communauté respective dans un contexte
marqué par la hausse des cas graves et décès attribués à la maladie à coronavirus, COVID19.  
Sur la base d’une présentation Powerpoint et des échanges interactifs, les participantes ont pu être bien éclairées sur l’analyse de la situation actuelle caractérisée entre autres par l’augmentation des cas graves de COVID -19, les différents modes de transmission, les bonnes pratiques de l’hygiène des mains et du port correct des masques ainsi que sur l’éventail des mesures mises en place par le gouvernement pour freiner cette pandémie. Ladite     communication a été appuyée par l’intervention de la représentante de la direction départementale de la famille, qui volontiers a partagé sa vie de l’annonce de la COVID -19 à la guérison. Cette expérience a visiblement permis aux participantes de se rendre compte de l’existence de la COVID 19 et la nécessité d’une prise en charge précoce.
Pour leur part, les femmes leaders ont montré beaucoup d’enthousiasme et une grande motivation à diffuser à toutes les occasions, les informations captées au sein de leur communauté respective. De plus, cet état d’esprit affiché par ces femmes s’est vu renforcer par les mots de la fin du coordonnateur de la composante hygiène et assainissement de base « je vous invite à ne pas garder les messages échangés pour vous mais plutôt à les relayer dans votre entourage ».
 
English 
The SSD project trains women leaders in municipality of Allada on generalities and favorable behaviors in the prevention of COVID-19
More than 50 women community leaders of localelected profile and leaders of women's associations have seen their capacities
strengthened on good practices in order to break the chain of contamination of COVID 19 at the community level. It was during a workshop organized by the SSD (Sanitation Service Delivery) Project on Thursday, March 18, 2021 at the conference room of the Allada Social Promotion Center. Funded by USAID, the project, apart from its initial objectives, has been supporting, since October 2020, the implementation of the COVID -19 response plan initiated by the government through disease risk communication and community engagement. 
Under the leadership of the Ministry of Healththrough the coordination of the hygiene and sanitation component of the Atlantic department, and other sanitary keystakeholders as: hygiene advisor (health zone), the WASH manager in the municipality and the Ministry of Family departmental management. The goal was to bring women leaders to be true outreach relays within their respective communities in a context marked by the increase in serious cases and deaths attributed to the coronavirus disease. 
Through presentations and interactive discussions, the participants werewell informed on the analysis of the current situation characterized, by the increase of severe cases of COVID -19, the different modes of transmission, the good practices of hand hygiene and the correct wearing of masks as well as the others measures implemented by the government to curb this pandemic. The
communications were supported by the intervention of the representative of the departmental management of the Ministry of the Family, who shared her experience as a person who contracted COVID -19: from the announcement of the test result until his healing. This experience enabled participants to realize the existence of COVID 19 and the need for early treatment.
For their part, the women leaders showed great enthusiasm and greatmotivation to disseminate at all times the information acquired within their respective communities. In addition, this state of mind displayed by these women was reinforced by the concluding words of the coordinator of the basic hygiene and sanitation component, namely: "I invite you not to keep the messages
for yourself but rather to relay them to your community ".
Note that as of March 22, 2021, Benin has a total of 7,100 cases ofCOVID-19, 6,452 cured and 90 deaths. In addition, this training session for women community leaders is aligned on the theme chosen for the celebration of International Women's Day this year "Female leadership: For an egalitarian future in the world of COVID-19".
Learning and Communication Manager SSD|PSI Côte d’Ivoire
Attachments:
You need to login to reply
  • USAIDssd
  • USAIDssd's Avatar
  • SSD is a sanitation program funded by USAID, which aims to create sustainable sanitation market for the urban poor in Benin and Côte d'Ivoire. This market will elicit a demand for sanitation services and a reliable supply of high-quality sanitation products and services.
  • Posts: 43
  • Karma: 1
  • Likes received: 9

Re: Progress so far ... Sanitation Service Delivery Program (PSI with PATH and WSUP, funded by USAID) - Ghana, Ivory Coast and Benin

         Enfin des lendemains meilleurs grâce à ce métier !

Après des années de travail infructueux dans la maçonnerie, l’interrogeait de M. Dosso sur l’amélioration de sa qualité de vie et celle de sa famille.
Résidant de la ville d’Oumé, Dosso est à la recherche d’opportunités lucratives, quand il fût approché par un agent de la mairie de sa localité. Celle-ci lui présenta les possibilités liées à l’installation de toilettes et ouvrages « SaniPlus » développées au travers du projet Sanitation Service Delivery (SSD) mis en œuvre par l’ONG américaine PSI-CI. Convaincu que la qualité de vie de ses compatriotes pourrait s’améliorer par l’utilisation des toilettes améliorées en milieu rural qu’urbain, Dosso va entreprendre les démarches pour devenir entrepreneur dans la ville d’Oumé. Il a renforcé ses compétences en fabrication de toilettes SaniPlus. Puis, crée son entreprise dénommée « ETS Dosso » sis au quartier « Yaofla ».

Malgré ses débuts difficiles, Dosso, sillonnait les ménages de la ville et des villages pour promouvoir sa société et ses produits ne font pas d’offre par « SaniPlus ».

Quelques mois plus tard, la qualité des ouvrages « SaniPlus » et le retour des ménages satisfaits ont porté l’écho de son savoir-faire dans la ville et les villages d’Oumé. Par soucis de peaufiner sa stratégie pour un meilleur positionnement sur le marché.
Dosso s’associe à une entreprise de fabrique de briques et de balouses pour mieux vendre ces ouvrages.
Cette approche va être payant et lui donner les possibilités d’acheter en gros du gravier et de posséder un tricycle pour faciliter ses livraisons croissantes. Très vite, ses installations de WC " SaniPlus » en zones rurales vont connaître un bond et lui offrir les ressources nécessaires pour envisager l’ouverture prochaine d’un deuxième point de vente.

Aujourd’hui, Dosso rêve de conquérir les villes voisines par des points de vente « SaniPlus ».

+++++++

English:

Finally a better tomorrow thanks to this trade!
After years of unsuccessful work in masonry, Mr. Dosso's question was about improving his quality of life and that of his family.
A resident of the town of Oumé, Dosso was looking for lucrative opportunities when he was approached by an official from the local town hall. The latter presented him with the possibilities linked to the installation of "SaniPlus" toilets and structures developed through the Sanitation Service Delivery (SSD) project implemented by the American NGO PSI-CI. Convinced that the quality of life of his compatriots could be improved by the use of improved toilets in both rural and urban areas, Dosso will take steps to become an entrepreneur in the town of Oumé. He strengthened his skills in manufacturing SaniPlus toilets. Then, he created his company called "ETS Dosso" located in the "Yaofla" district.

Despite his difficult beginnings, Dosso went around the households of the town and villages to promote his company and his products were not offered by "SaniPlus".
A few months later, the quality of the "SaniPlus" works and the return of satisfied households brought the echo of his know-how in the town and villages of Oumé. In an effort to fine-tune its strategy for better market positioning.
Dosso joined forces with a brick and sweepings company to better sell these works.
This approach paid off and gave him the opportunity to buy gravel in bulk and own a tricycle to facilitate his growing deliveries. Soon, his "SaniPlus" toilet installations in rural areas would take off and provide him with the resources to consider opening a second outlet soon.
Today, Dosso dreams of conquering neighbouring towns with "SaniPlus" outlets.

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)
Learning and Communication Manager SSD|PSI Côte d’Ivoire
Attachments:
You need to login to reply
Share this thread:
Recently active users. Who else has been active?
Time to create page: 0.237 seconds